Les Mondes de Clèm: Divergent - Veronica Roth

samedi 12 mai 2012

Divergent - Veronica Roth



Editions Nathan
Collection : Blast
Prix : 16€50
436 pages

Quatrième de couverture :

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. A 16 ans, elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant.
Elle est divergente.
Elle est en danger de mort.

Mon avis :

C’est génial, c’est trop bien, c’est exceptionnel, c’est wouah…

Comment faire ressentir tout ce que nous apporte cette histoire ? Déjà, de toutes les dystopies que j’ai pu lire, c’est un livre plus qu’original. Du début à la fin, avec Tris, le lecteur rit, stresse, affronte ses peurs, se détend, tremble, pleure, se découvre du courage, des amis et même plus, de faux amis ou encore des ennemis… Durant les derniers chapitres que je viens de finir, j’étais tellement immergée dans l’actions que je tremblais de ce qui se passait, ne se passait pas ou allait justement se passer. Ce monde est un monde futuriste où le pays, ou plutôt la grande ville, est séparée en cinq factions : les Altruistes, les Audacieux, les Erudits, les Sincères et les Fraternels. Chaque faction possède ses propres « modes de pensées ». Chez les Altruistes, l’autre est à placer avant soi-même et l’égoïsme est très mal vu et pour ses membres, il est impossible d’y penser. Pour les Audacieux, le courage est avant tout et la lâcheté est interdite ; les Erudits favorisent la connaissance, le savoir avant tout ; il est impossible aux Sincères de mentir et les Fraternels sont très amicaux. Béatrice vit avec son frère Caleb, âgé de simplement dix mois de plus qu’elle, et ses parents chez les Altruistes et cette année, l’année de ses seize ans, elle doit choisir la faction dans laquelle elle passera le reste de sa vie. Pour cela, elle doit passer un test d’aptitudes, mais le sien n’est pas concluent. Elle est une Divergente et personne ne doit le savoir. Son choix, elle va devoir le faire tout en sachant « La faction avant les liens du sang ». Et en choisissant une autre faction que la sienne, elle va devoir abandonner ses parents et Caleb… Mais que doit-elle faire ? Qu’est-ce qu’être « Divergent » ? Et pourquoi est-ce si dangereux ?

Dès les premières pages, j’ai été happée par ce monde et ses personnages. Tris est une jeune fille qui doute beaucoup mais qui réussit à se donner une force, tout en restant très fragile et très attachante. On la croit capable de tout réussir, mais en est-elle vraiment capable ? Ses amis, Christina, Will et Al sont tous trois d’une personnalité différente, ce qui nous rappelle que la force morale n’a rien a voire avec la force physique et que l’on a beau être très fort en combat, à côté, on peut ne rien pouvoir supporter et s’effondrer au moindre problème… Il y a aussi Eric, un leader Audacieux. Dès le début, je ne l’ai pas apprécié et je n’ai jamais changé d’avis. Il est sadique et mauvais et je peux même dire qu’il me fait peur. Et il y a Quatre. « Comme le chiffre ? Oui, ça te pose un problème ? » C’est le personnage que j’ai préféré. Disons que j’ai sûrement été un peu influencée par Tris qui, il semblerait, à tendance à l’apprécier elle aussi… Il reste très mystérieux, mais plus on en découvre sur lui et plus on s’y attache. C’est quelqu’un de bien que j’aimerais bien rencontrer si je le pouvais, de même que Tris qui, avec son caractère, est aussi une fille super.
Je me suis tellement attachée à certains personnages que la fin a été très difficile et qu’elle m’a choquée sur certains points… Des derniers chapitres très stressants !

Etant donné que c’est un roman traduit, on peut difficilement parler du style de l’auteur mais il aurait très bien pu être écrit tel qu’il est, on ne verrait pas la différence. Il n’empêche que l’auteur a fait un travail exceptionnel, que son style est fluide et haletant dans les moments de stress…

Au début du roman, j’avais du mal à voir si la couverture représentait bien l’univers mais maintenant, je peux assurer que oui. Je ne savais pas trop non plus ce que représentaient les flammes au centre, et bien c’est le symbole des Audacieux : un cercle contenant une flamme.

Vous ne pouvez pas passez à coté de ce livre, vous manquez vraiment quelque chose ! C’est un énorme « TROP BIEN » pour ce livre ! N’hésitez pas du tout !





La couverture anglaise de la suite en bonus :D N'est-elle pas magnifique ? Je suis trop pressée de pouvoir le lire *-*

10 commentaires:

  1. Très belle chronique !
    Ça donne envie !
    Suis toujours impressionné par ta plume...

    RépondreSupprimer
  2. Comme toi, j'ai a-do-ré ce livre. J'aimerais savoir la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, mais la couverture française du deuxième tome m'a légèrement refroidie... Il attend donc depuis sa sortie dans ma bibliothèque...

      Supprimer
  3. Je viens de le recevoir, gagné à un concours, et j'ai hâte de le lire, ta chronique m'en donne encore plus envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vraiment eu un coup-de-cœur pour ce livre, lis-le vite !!

      Supprimer
  4. Ce livre est tout simplement géniale ! J'ai adorée les deux tomes même si la couverture est immonde pour le deuxième :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord pour la couverture...

      Supprimer
  5. Ta chronique m'a donné envie de lire ce livre! Moi qui était en manque de lecture. Je vais filer au plus vite dans une librairie!

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, j'adore avoir votre avis !